33540727_997099807120484_6761037736682979328_n

Carolo’Genre

Facebook
Twitter
WhatsApp
Print
Email

Depuis le début de cette année, notre groupe a effectué deux activités sur le thème du genre. À Charleroi, il existe une plateforme d’associations qui se regroupent pour réer toutes sortes d’événements autour du féminisme durant le mois de mars,“Les femmes de mars”.

“Les siffleuses”

Notre fédération s’est jointe à ce projet et a participé à la première action le 8 mars, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. Nous étions un groupe d’une cinquantaine de femmes et quelques hommes. Nous avons arpenté le centre commercial Rive Gauche, les quais de Sambre, la ville basse et les alentours du boulevard Tirou, armées de nos pancartes et de nos voix avant de finir à la Place de la Digue. Malheureusement la météo n’était pas en notre faveur mais… pas une seule seconde nous ne nous sommes découragées ! Nous avons marché dans les rues en sifflant les hommes, “hé ! tu lèches ?”,…en étant aussi trash que les attaques que nous avons déjà entendues dans notre vie de femmes. Pour la plupart des hommes présents dans la rue et se faisant siffler par nos soins, nous pouvions sentir beaucoup d’étonnement et une difficulté à admettre qu’ils ont peut-être un jour été ces bourreaux. Ce fut un moment hors du commun et très salvateur qui n’efface pas notre révolte face à la domination patriarcale encore parfois très primaire, mais qui nous permet tout de même de nous exprimer sur ce ras-le-bol.

Théatre impro’femmes

Par la suite, nous avons organisé un événement d’improvisation théâtrale au sein des JOC Charleroi en mettant en scène des situations vécues par des femmes victimes de sexisme. Le but était de partir d’une liste de situations et d’inviter les participantes à improviser la suite ou à imaginer d’autres alternatives. Après avoir joué ces scènes, qui en général avaient mis une bonne ambiance, nous avons débriefé et ciblé ce qui a posé problème et ce qui était positif comme réactions.

 Nous avons touché un public non politisé, qui ne se rend pas toujours comptent des inégalités vécues, en partant de son champ d’expérience et nous avons déconstruit petit à petit ses préjugés sur le sexisme.

Ensuite, nous avons créé une vidéo dans le but de mettre en avant la réalité des femmes, pour entendre et comprendre leur combat au quotidien. Lors du montage de la vidéo, nous avons invité les participantes à noter tout ce qui les interpellent, les touchent ou fait écho pour pouvoir en discuter à la fin de la vidéo. Notre but est de faire en sorte que toutes les femmes ne cessent jamais de revendiquer, de partir de l’expérience de vie pour faire émerger des convergences

Leave a Comment

Shopping Basket