La rue est à nous, à nous de la défendre.

Par Diamela

Avec le groupe des femmes à la Joc de liège, nous avons décidé, après un délai de réflexion, d’organiser une journée de lutte contre le sexisme et contre les situations de harcèlement de rue qui font partie de notre vie quotidienne.

Depuis un an, une loi contre le sexisme est entrée en vigueur. Cette loi, comme la plupart des lois répressives, cherche uniquement à réprimer un public bien déterminé. Elle ne s’accompagne pas de mesures concrètes afin de sensibiliser aussi bien les personnes qui souffrent du sexisme que ceux qui provoquent ces situations.

Face à cette réalité, nous avons décidé d’agir. Avec le soutien d’autres organisations, que nous remercions chaleureusement pour leur collaboration (PSL, CVFE, Vie féminine et Collectif « Et ta sœur »), nous avons proposé durant cette journée des ateliers en vue de sensibiliser sur la question du sexisme.

Nous nous sommes donc retrouvées ce samedi 19 septembre au Centre liégeois du Beau-Mur où nous avons réalisé une petite exposition sur le thème « Par-delà les frontières, regard sur les initiatives de lutte contre le harcèlement ».

Cette journée a débuté avec un jeu de rôle du collectif CVFE autour de l’autodéfense en lien avec la thématique de la violence de genre et du harcèlement.

L’atelier suivant, pris en main pour le collectif « Et ta sœur » de Vie féminine, a été construit autour d’un jeu de société, le trivial sexiste. À partir des situations de sexisme qui ont été exposées dans le jeu, des discussions sur la sensibilisation au harcèlement de rue furent lancées en petit groupe.

Des discussions qui ont continué à table durant la pause midi et qui ont été accompagnées d’un délicieux repas à prix libre.

L’après-midi, les camarades des JOC Charleroi nous ont proposé la vision d’une vidéo de sensibilisation. Cette vidéo crée une atmosphère d’empathie souvent nécessaire pour débattre des situations de violence. Les JOC Charleroi nous ont également exposé la campagne qu’ils font au sein des écoles.

Ensuite, le PSL nous a présenté les campagnes anti-sexistes qu’ils mènent et nous avons discuté de l’importance de débattre du sexisme également dans les organisations de gauche dont elles ne sont pas exemptes.

Pour finir cette journée, nous avons discuté au sein d’une plénière de la loi anti-sexiste, de la nécessite d’aller au-delà et du chemin qui malheureusement nous reste encore à faire pour lutter contre le sexisme dans la société.

Dans la lutte contre le sexisme, l’austérité est un frein énorme pour avancer sur ces questions. Les femmes, les mères célibataires, les migrantes sont bien souvent les premières victimes de ces mesures. Mais le combat doit continuer et nous espérons que cette première rencontre nous donnera la force nécessaire pour continuer d’avancer et développer des réseaux.

Rendez-vous dans les prochaines semaines!

Jeunes organisées combatives et féministes !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer