Les bloqueur-euse-s organisent les prolongations contre la loi Peeters !

L’idée de la campagne « Bloquons les 45h ! » est née en mai dernier, en réaction à la note de Kris Peeters qui vise à transformer l’organisation du travail. Cette initiative réunit des jeunes en situation précaire : étudiant. e. s, intérimaires, sans-emploi qui, en raison, de leur isolement au travail, de la courte durée de leur contrat ou de leur éloignement du marché de l’emploi n’ont pas la possibilité de s’organiser avec d’autres sur leur lieu de travail.
C’est donc pour se rassembler et s’organiser contre la réforme du travail, qui ne fera qu’aggraver leur situation déjà précaire, que l’initiative des bloqueurs et bloqueuses a été crée avec la ferme intention de ne pas la laisser passer ! Cette réforme, sœur de la Loi Travail en France, vise à flexibiliser davantage le marché du travail en permettant aux patrons de disposer du temps de leurs employés à leur guise. La réforme prévoit l’annualisation du temps travail qui permettrait aux entreprises de nous faire travailler jusqu’à 45 h par semaine sans sur-salaire en fonction de la cadence de leurs activités, d’instaurer des contrats intérim à durée indéterminée ou encore des contrats « 0 heure » !

En plus de s’opposer à cette réforme du travail, ils revendiquent du temps pour eux, du temps libre : pour leurs familles, leurs amis, pour se cultiver, s’organiser et œuvrer à la construction d’une société meilleure : « Nous ne voulons pas passer l’essentiel de notre vie à enrichir toujours plus les capitalistes. Nous n’acceptons pas que notre existence se résume à travailler et consommer ».
Les bloqueurs-bloqueuses organisent des « Apéros Peeters » : moments conviviaux (moins formels que des réunions) où on se réapproprie le temps que la loi Peeters voudrait nous prendre davantage pour informer sur les impacts de cette loi, se rencontrer et discuter, informer de nos perspectives de luttes. Autour de concepts destinés à illustrer les différents aspects de la loi, « apéros féministes », « le temps perdu ne se rattrape plus », nous investissons l’espace public pour y construire un moment convivial, avec musique et expression artistique… Les militant.e.s proposent des témoignages de travail précaire et des illustrations de ce que signifierait la loi Peeters pour une famille monoparentale, pour un prof…

L’objectif premier des “Bloqueurs-bloqueuses des 45 h”, à part bien sûr bloquer sans concession la flexibilisation et la précarisation accrue du travail, c’est d’informer sur ce que cette loi signifie pour nous, les jeunes, les femmes, et en bout de course tou.te.s les travailleurs et travailleuses. Autour des apéros, on se forme donc à comprendre et à expliquer la loi, on produit du matériel à distribuer et on cherche à mobiliser autour de nous.

Les bloqueurs-bloqueuses participent également au plan d’action syndical et appellent à rejoindre la manifestation du 29 septembre prochain et à soutenir les actions qui suivront pour s’opposer à la loi Peeters et à l’ensemble des mesures du gouvernement Michel !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer