Mani Fest’, un festival Hip Hop contre la répression

Le Mani Fest’ est un festival Hip Hop qui offre la possibilité à des jeunes de s’exprimer sur la répression et tout ce qu’elle englobe. De sa création à sa mise en place, voici un bref historique de ce festival.

Ce festival a été pensé, l’année dernière, par deux militants des JOC de Charleroi. Tous deux, passionnés et impliqués dans le Hip Hop, mais aussi dans le militantisme, ils eurent l’idée de croiser leurs passions, en créant cet événement axé sur la répression et l’expression des jeunes de leur région. Ils se sont donc tournés vers les JOC Charleroi et la maison de jeunes de Marcinelle afin d’obtenir leur soutien et les informations nécessaires pour introduire une demande de subsides auprès de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Après plusieurs semaines de réflexion et d’écriture, la demande fut envoyée. Cependant, elle fut refusée au niveau de la forme, car une nouvelle circulaire était en application depuis janvier 2017. Après avoir modifié la demande, celle-ci fut renvoyée et acceptée. Les deux jeunes ont donc commencé à organiser leur événement. Pour ce faire, ils ont mis en place des ateliers d’écriture avec un groupe de jeunes rappeurs autonomes et en collaboration avec l’animateur de l’atelier RAP de la Maison des jeunes. Ces ateliers ont permis aux jeunes de pousser leurs réflexions et de réfléchir ensemble sur la répression et ses causes qui les touchent, toutes, de près ou de loin. Cela leur a donc permis d’écrire sur le sujet en connaissance de cause. Ils ont également contacté l’école de danse de la région, « Temps Danses Urbaines » afin qu’elle s’inspire du thème pour leurs chorégraphies.

Pour rassembler les principales disciplines Hip Hop, ces deux jeunes ont aussi développé un partenariat avec la Maison de Jeunes de Marcinelle afin de mettre en place des ateliers de Graph’ avec leur animateur. Une démo sera donc au rendez-vous le jour de l’évènement. Dès que les ateliers ont débuté, les deux jeunes organisateurs ont pris contact avec divers artistes reconnus dans le but de composer une affiche attrayante et cohérente par rapport à la thématique choisie.

Les militants ont pris gout à l’événementiel et réfléchissent déjà à la création d’un deuxième festival au cours de l’année 2018. Pour promouvoir leur événement, ils ont contacté d’anciens carolos qui se sont lancés dans des métiers de l’audiovisuel afin que ceux-ci viennent filmer le premier « Mani Fest’ » et en fassent des vidéos promotionnelles. Un morceau et un clip vont également être réalisés par un collectif de jeunes rappeurs afin de dénoncer ce climat austère et cet état répressif. Ce clip sera disponible sur la toile avant les fêtes de fin d’année.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer