Non à l’expulsion sans relogement !

Suite à l’expulsion d’une famille dans leur quartier, les jeunes de la JOC de La Plante (Namur) ont créé le Groupe Droit au logement. Martin Lafontaine, Permanent de la JOC de Namur, nous parle de l’action de ce groupe constitué de John, Dempsey, Frank, Sébastien, Yassin, Mathieu et Mohamed.

Quel est ton avis sur les expulsions aux logements ?

Martin : « Un logement est un droit. On est tous d’accord là-dessus… Tout le monde devrait avoir un logement. Il y a beaucoup de logements inhabités et il n’est pas normal que tant de personnes restent sans logement. La JOC de Namur défend cette position et veut pousser le grand public et le monde politique à réagir. Même si les problèmes sont complexes, on peut marquer notre soutien aux personnes expulsées ou sans logement. »

 Comment réagit le groupe face aux expulsions ?

Martin : « Les jeunes du groupe ne comprennent pas comment une situation pareille peut se produire. Ils sont révoltés ! Les maisons condamnées par des planches en bois les ont beaucoup marqués. Leur mode d’action est la manifestation pour rendre visibles et dénoncer les expulsions qui ont lieu près de chez nous, dans nos quartiers. »

L’action du groupe se limite-t-elle à des manifestations ?

Martin : « Évidemment, non. Nous menons une réflexion de fond. Concrètement, il s’agit d’identifier les acteurs clé, de construire des positions et des revendications plus fines et de cibler les autorités auxquelles les adresser. L’action est à la fois locale et globale puisque nous voulons à la fois analyser la situation et trouver des solutions aux problèmes concrets. Pour cela, nous devons bien cerner la problématique complexe. Nous nous appuyons notamment sur l’expertise d’autres organisations spécialisées dans la question du logement »

Quelles suites donnez-vous à l’action ?

Martin : « Le groupe logement se rassemble le mercredi à 13 heures à Namur. Les jeunes intéressés par cette problématique peuvent y partager leur vécu et réfléchir à des actions à mener. Les jeunes projettent de répertorier les logements vides et de mener des actions de sensibilisation. Ils  veulent aussi avoir une meilleure maîtrise du sujet pour pouvoir agir préventivement et ainsi éviter les catastrophes que sont les expulsions. Au niveau national, il y a un groupe de travail sur le logement,  » Se loger à tout prix ? « , qui nous soutient dans notre action. Les fédérations de Liège et de Mons nous soutiennent également activement. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer