Plus de 2000 jeunes ont crié « STOP aux SAC » dans les rues de Bruxelles : En route vers les groupes locaux !

Plus de 2000 personnes ont répondu présentes à l’appel à manifester contre les SAC. C’est deux fois plus qu’en juin dernier. La manifestation exigeait des réponses sociales aux problèmes sociaux.

Les manifestants ont dénoncé avec force la politique répressive de Milquet, Thielemans, Di Rupo et De Wever (liste non exclusive). L’énergie de la manifestation montre que la mobilisation ne faiblit pas et que l’on mettra la pression sur les communes pour que cette loi arbitraire ne soit pas appliquée.

La très bonne mobilisation a montré que partout en Belgique des gens se mobilisent et  continueront à se mobiliser contre la criminalisation des jeunes, des plus précaires et des militants. Seuls des réponses sociales comme des emplois, des infrastructures publiques ou encore des services publics de qualité et accessibles à tous peuvent garantir une société harmonieuse pour tous. C’est donc tout le système SAC que nous voulons abolir !!

Stop SAC veut remercier toutes les organisations qui ont participé et porté cette manifestation. Sans l’investissement de tous nous n’aurions pas réussi une telle mobilisation ni une manifestation aussi combative. Nous voulons aussi remercier tous les militants qui ont mené des actions, distribué des tracts et des affiches. Pour finir, c’est tous les jeunes, toutes les personnes qui ont fait vivre cette manifestation qui sont le cœur de la mobilisation.

Un mot tout particulier sur les camarades du service d’ordre qui ont tenu a distance  les fascistes du TAK qui prétendaient participer à une manifestation nationale et progressite où ils ont clairement pas leur place. PAS DE FACHOS DANS NOS QUARTIERS. Les quelques manifestants flamingants d’extrême droite, ont été isolés facilement. Ils se sont retrouvé bien seuls. NO PASARAN ! Les manifestants sont repartis déterminés pour des actions locales contre les amendes administratives. On peut s’attendre à voir fleurir des actions locales et des comités un peu partout. Le combat continue !   NOUS NE PAYERONS PAS !

Laisser un commentaire