Un droit pour tous !

En février 2011, un père et ses neuf enfants sont mis à la rue, chassés de leur maison par le Fonds du Logement et des familles nombreuses de Wallonie (FLW). Deux ans après, la maison est toujours vide et la famille toujours à la rue.

Le combat a débuté par une action de contestation spontanée de l’expulsion. Dans le quartier, plusieurs pétitions ont circulé pour que la famille puisse rester. Avec la JOC, on s’organise ! Souper de soutien, manifestations, occupation de la maison le jour de l’expulsion. De nombreuses actions sont mises en place. John, le fils aîné de la famille, fonde un groupe logement avec la JOC de Namur. L’objectif est de faire respecter l’article 23 de la constitution qui stipule que chaque foyer a droit à un logement décent, et d’obtenir la transparence sur les raisons de cette expulsion.

Malgré la médiatisation des premières actions, les autorités publiques ne semblent pas prendre leurs responsabilités. Personne ne veut accueillir George et ses enfants. Pendant ce temps, comble du comble, leur ancienne maison reste vide et se délabre.

En février 2013, le groupe décide de rentrer en résistance jusqu’à ce qu’une solution décente soit dégagée. Le 1er et le 15 février, des rassemblements sont organisés devant la maison pour interpeller les autorités par voie médiatique. L’objectif est atteint : la balle est dans le camp des politiques. La JOC ne lâchera pas !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :