Communiqué de soutien aux élèves de l’Athénée Andrée Thomas

5 décembre 2019

Mardi dernier, la police intervenait à l’athénée Andrée Thomas suite à un appel de la direction de l’établissement. En cause, un mouvement de protestation mené par les élèves face aux conditions d’insalubrité dans leur école et des problèmes liés au manque de communication sur leurs horaires d’examens.

Devant ces revendications plus que légitimes de la part des élèves, la Campagne stop-répression, la Nouvelle Voie Anticoloniale et les JOC Bruxelles dénonçons ce qui nous apparaît comme une réaction disproportionnée et inquiétante de la part de la direction. Le recours aux forces de police apparaît comme un mouvement de force et d’autorité ultime. Ce qui devrait être totalement inacceptable dans un lieu d’enseignement qui prétend porter des valeurs démocratiques basées sur le vivre ensemble, la citoyenneté et la liberté d’expression.

Comment pouvons nous prétendre préparer nos jeunes à une citoyenneté responsable quand on leur envoie la police alors qu’ils revendiquent simplement le droit à un enseignement de qualité ?

Plusieurs élèves nous ont d’ailleurs rapporté les actions musclées de la police. Des évènements qui prouvent bien la mise en danger (physique et psychologique) des élèves qui découle des décisions de la direction. Cette situation est inacceptable, d’autant plus que les constats tirés par les élèves ne s’arrêtent pas à l’athénée Andrée Thomas. Un rapport publié en novembre dernier par une conseillère en prévention mettait ainsi en évidence qu’une école sur quatre présente des installations insalubres, qui nécessiteraient une intervention urgente. (1,2)

En octobre 2018, Unicef classait la Belgique 28e sur 38 pays riches au rang des inégalités dans les trois degrés d’enseignement.(3) Il est plus que temps d’agir face à l’état déplorable de nos écoles et de l’enseignement en Belgique. Un refinancement au niveau national serait plus que nécessaire. Les revendications des élèves sont claires et elles méritent des réponses fortes qui dépassent le simple dialogue d’apaisement avec la direction.
Soyons nombreux/ses à leur montrer notre solidarité !

Signé:
Campagne stop Répression, Nouvelle Voie Anticoloniale, JOC Bruxelles

Sources:
1. https://bx1.be/news/federation-wallonie-bruxelles-plusieurs-ecoles-sont-vetustes/
2. https://www.7sur7.be/belgique/la-belgique-epinglee-pour-l-inegalite-de-son-enseignement~a27ba5fd/
3. https://www.moustique.be/24926/derriere-les-batiments-scolaires-en-ruine-un-enseignement-en-peril
Facebook
Twitter
Email
Print
WhatsApp

LIRE PLUS

“La logistique est le nouveau monde ouvrier”, Rencontre avec David

La rencontre avec David a marqué un double intérêt pour nous tant du point de vue du contenu que de la méthode.
Ce qui se passe à Liège avec la volonté de résister à l’implantation d’une plateforme logistique comme Alibaba peut paraître à priori antagonique et contradictoire avec l’idée de défendre des ouvriers et des luttes ouvrières.
Mais que se passe-t-il à partir du moment où l’on pense l’écologie comme une position de classe ? N’est-ce pas d’ailleurs ce qu’a réussi à faire un mouvement comme les Gilets jaunes ?
La question sociale ne peut non seulement pas être évacuée mais les ouvriers, eux-mêmes, peuvent être un vecteur du changement écologique. Concrètement, cela reste très difficile, mais il faut enclencher des stratégies à long terme qui permettent de lever les contradictions.