Qui sont les JOC ?
Présents dans toute la Fédération Wallonie-Bruxelles, les JOC réunissent tous les jeunes qui veulent s’organiser collectivement et démocratiquement pour transformer leurs réalités. Ils s’adressent aux jeunes, en particulier ceux des milieux populaires, touchés par les injustices et les inégalités. Les JOC cherchent à organiser tout ceux/toutes celles qui sont révoltés et veulent combattre toutes les formes d’oppressions causées notamment par le système capitaliste.
Pourquoi nous changeons de nom ?
Ces dernières années la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, fondée en 1925, a vécu divers
changements importants qui sont le fruit d’un long processus animé par l’envie de reconstruire un mouvement fort, en accord avec son temps, son histoire et ses valeurs. Depuis longtemps, les jeunes jocistes ont mit en évidence, à de nombreuses reprises, au sein des instances du mouvement, l’inadéquation entre la réalité vécue par les jeunes et l’identité véhiculée par les initiales JOC, ils ont donc décidé de mettre en place un long processus de réflexion sur l’identité du mouvement. A l’occasion d’un conseil national extraordinaire, les jeunes ont donc décidé de changer la signification des initiales de l’organisation. La Jeunesse Ouvrière Chrétienne devient les Jeunes Organisés et Combatifs.
Emilie Delcourt, responsable nationale, nous explique la démarche: « Un long processus – sur base de notre méthode « Voir – Juger – Agir » – nous a menés à nous poser les bonnes questions sur l’identité de notre mouvement. La démocratie participative et l’expression de chaque jeune actif et de chaque groupe de base dans le mouvement ont construit notre démarche tout au long du processus. »

Que signifie les initiales JOC aujourd’hui ?
Pour expliquer ces initiales qui interpellerons certains, quoi de mieux que des extraits de la définition construite par les jeunes :Jeunes: Entre eux, pour eux, par eux: les JOC, c’est un mouvement de jeunes, des actions collectives menées par et pour les jeunes. Fidèle à la méthode Voir-Juger-Agir, les JOC sont toujours convaincus que les jeunes sont les experts de leur propre vécu.

Organisés: L’organisation est une dimension fondamentale pour les JOC. Elle base ses actions collectives sur base du vécu de ses membres qui s’organisent au sein des groupes et en amènent d’autres à faire de même. Pour ce faire, nous développons des stratégies et des plans d’action pour transformer collectivement nos réalités.

Combatifs: La vie des jeunes est un combat au quotidien, une lutte jour après jour. Les JOC veulent combattre les inégalités, les injustices et les discriminations. Le combat, c’est aussi une référence aux années de lutte des mouvements ouvriers, qui nous ont permis d’acquérir des droits. Pour Antoine Roisin, responsable National: « Face aux difficultés créées par la société et aux situations injustes auxquelles nous sommes confrontés, nous nous rassemblons et nous organisons afin d’agir collectivement Il ne s’agit pas juste de dénoncer les injustices que nous vivons, mais aussi de lutter concrètement pour les abolir et proposer des alternatives! ».
Un plan d’action national pour 2015
Lors de la construction du plan d’action national, les militant/es ont approfondi leur analyse demeures réalités et du monde dans lequel ils vivent. Il apparait que les jeunes d’aujourd’hui vivent des réalités marquées par la précarité, les discriminations et le racisme, le manque de démocratie ainsi que l’individualisme et la concurrence.
Les thématiques d’action principales que développent actuellement les JOC sont :
– la question du travail
– les violences policières et la répression d’état
– la formation des jeunes
– le droit au logement
– la mobilité
– la sécurité sociale
– les politiques migratoires
Celles-ci seront à la base des réflexions et des campagnes d’action que les JOC porteront en 2015. Pour accompagner tous ces changements, les JOC se dotent également d’une nouvelle
identité visuelle et de nouveaux supports de communication (logo, site internet, twitter, fb,… ).
Slim Essaker, responsable National, conclut: « Les JOC ne seront pas un dinosaure des mouvements sociaux passés, nous continuerons d’évoluer tout en gardant un lien fort et prégnant avec l’histoire de notre organisation. Nous continuerons de nous battre afin que cette jeunesse sans logement, sans travail, sans droits, sans revenus, sans perspectives, puisse se réapproprier son avenir. »