Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Justice Pour Adil

Dans la nuit du 10 au 11 avril 2020, un jeune homme est mort à Anderlecht.

Pris en chasse par la police, son scooter a percuté de plein fouet l’avant gauche d’un véhicule de police arrivé à contresens. La police porte vraisemblablement une responsabilité dans tous les cas, ne serait-ce qu’en agissant de sorte à mettre danger la vie de ce jeune, notamment avec un véhicule arrivant face à lui.

Adil avait 19 ans, une famille, des amis. Aujourd’hui en deuil. Nos pensées les accompagnent dans l’épreuve face à cette perte humaine.
Ce n’est pas la première fois que des jeunes meurent dans de telles circonstances. Nous craignons que ces courses-poursuites dangereuses augmentent considérablement dans les semaines qui viennent. Fuir un contrôle par crainte d’une amende ne devrait jamais entraîner la mort. Et si certains jeunes sont prêts à prendre ce risque mortel face à un contrôle de police, cela nous interpelle face à la peur que notre police suscite.
Nous, citoyen-nes, associations, collectifs, politiques joignons nos voix pour exprimer notre inquiétude face aux abus sécuritaires que la crise sanitaire ne justifie pas.

Nous comprenons la colère des jeunes et rappelons que la famille, qui subit de nombreuses attaques racistes, envoie un message de paix pour transformer cette colère. Nous invitons chacun-e lors des applaudissements de 20h à exprimer du soutien aux proches de ce jeune mortellement pris en chasse par la police.


Ensemble, soutenons-les, unissons nos voix et affichons le message : Justice pour Adil !