Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

Lettre ouverte à M. Le Bourgmestre Willy Demeyer et aux autorités communales de la ville de Liège

Monsieur le Bourgmestre,

Nous, associations, organisations, corps intermédiaires organisés, souhaitons par ce courrier, attirer votre attention, sur la situation dramatique que rencontrent les personnes sans domicile fixe, vivant au cœur d’une ville en confinement qui, sans mesures fortes et adaptées, seront, à nouveaux, les grands laissés pour compte d’un système pensé pour les autres.

Nous avons pris connaissance de votre communiqué concernant les mesures mises en place pour les personnes SDF : « Mesures d’urgence pour les personnes SDF Covid-19 : mesures sociales vs mesures prophylactiques = prioriser les maux ! ».

Les personnes sans domicile fixe, sont invitées à se confiner au Parc Astrid, dans des tentes individuelles … Car, en 1919, il a été constaté que ce dispositif offrait de meilleures chances de survie durant la pandémie de grippe !!! Ne trouvez-vous pas aberrant, voire singulièrement absurde, que 100 ans plus tard, nous ne puissions proposer mieux ?

Blanche Gardin l’a écrit pour la France, il n’y a pas de meilleure façon de le dire … « Dans quel état on va sortir de tout ça ? » : « (…) Le pire du pire est en train de se produire en bas de chez nous. Les plus de 500 personnes sans abri de Liège, déjà fragiles à tous les titres, subissent à nouveau l’enfer de l’exclusion et du mépris. Les maraudes, distributions alimentaires et accueils de jour ont dû être limités en raison de la nécessité de confinement des personnes assurant ces services, bénévoles souvent à la retraite et donc particulièrement fragiles eux aussi. Des fois je me demande dans quel état on va sortir de tout ça. Nous avons les moyens pour sortir la tête haute, sans avoir laissé crever la gueule ouverte les plus précaires, les plus fragiles d’entre nous. Mais il faut s’organiser au plus vite. Elle est aussi là, votre mission, Monsieur le Bourgmestre : combattre notre indifférence à l’égard des plus démunis. La mise à l’abri des personnes sans domicile dans les hôtels qui ont fermé doit se faire massivement, et la réquisition des logements vides est une question à se poser aussi très rapidement, devant un drame humanitaire comme celui qui se profile. (…) (Adapté du texte de Blanche Gardin – L’Obs France) »

“Liegetogether” est-il pensé pour tous ?

Votre déclaration de politique communale souligne l’importance de la solidarité : « Le service public se doit d’être aux côtés de celles et ceux dont le parcours de vie les empêche de mener une existence conforme à un standard de vie que l’on est en droit d’obtenir dans une société disposant d’autant de richesses que la nôtre. »

Bien sûr, la pandémie entraîne la mise en place de mesures d’urgence et de dispositifs exceptionnels. Bien sûr, la lutte contre le COVID-19 n’est pas la lutte contre la pauvreté. Mais devons-nous pour autant renoncer à nos valeurs, à notre humanité ?

Nous demandons instamment que les autorités communales liégeoises prennent des dispositions permettant aux personnes sans domicile fixe de traverser le confinement en sécurité et dans la dignité :

  • Accès à des locaux chauffés pour les nuits froides que nous connaissons et les journées de confinement obligatoire (réquisitions de multiples bâtiments pour limiter le nombre de personnes à héberger dans un même lieu, aménagement de halls, hôtels, locaux de collectivité divers,…) ;
  • Accès à des sanitaires, toilettes et douches, opérationnels et nettoyés régulièrement ;
  • Organisation d’un encadrement formé pour aider à comprendre et appliquer les mesures de confinement et de « social distancing » ;
  • -Distribution de repas en respectant les mesures sanitaires de base ;
  • Sensibilisation et présence de travailleurs sociaux pour prévenir les tensions inévitables qui surviendront durant cette période compliquée.

Nous demandons une réelle politique communale de soutien aux personnes sans domicile fixe, humaine et sensible à leur précarité, durant toute la durée du confinement. Au lendemain de cette crise, les dispositions prises donneront l’image de notre monde en 2020 … Quelle image voulons-nous pour la ville de Liège ?

Merci pour l’attention que vous porterez à ce courrier,

Mouvement Ouvrier Chrétien de Liège-Verviers,

CSC Liège-Verviers-Ostbelgien

JOC Liège

Equipes populaires Liège-Huy-Waremme

Mutualité Chrétienne régionale de la Province de Liège

Vie féminine Liège-Seraing-Verviers – Huy-Waremme