Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur print

orange lifebuoy on the sea coast

Nous n’acceptons pas que certaines vies comptent plus que d’autres !

Chaque année, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés appelle à commémorer le 20 juin « la force, le courage et la résilience de millions de réfugiés ». Le contexte international actuel, aux niveaux politique, économique, social et environnemental appelle à décloisonner les catégories – réfugié, migrant, sans-papiers – par lesquelles on désigne les personnes poussées à l’exil. A l’occasion de la « journée mondiale du réfugié », ce samedi 20 juin, la Coordination des
sans-papiers de Belgique appelle à un rassemblement pour réclamer la régularisation des personnes sans papiers. Cet appel est soutenu par des dizaines d’associations, organisations, collectifs et citoyen·ne·s.

C’est presque une litanie, égrenée sans répit depuis plus de vingt ans…
Ils et elles sont des milliers, des dizaines de milliers. Ils et elles travaillent, vont à l’école, font de la musique, écrivent, arpentent les rues, prennent les transports en commun, aiment, rêvent, tombent malades…
Ils et elles travaillent sans contrat, sans protection sociale ; parfois dans des conditions d’exploitation honteuses. Les enfants vont à l’école, sans pouvoir participer aux activités organisées hors de ses murs.

Les jeunes ne peuvent poursuivre leurs études au-delà de 18 ans. Tout déplacement est un risque d’arrestation, de détention en centre fermé et d’expulsion. La procédure d’aide médicale urgente est lourde à mettre en œuvre, il n’y est donc fait recours que tard, trop tard parfois. Les amoureux ne peuvent se marier sans être systématiquement suspectés de fraude à l’amour. Quant aux rêves, ils sont souvent l’écho du cauchemar de la survie quotidienne.

Ils et elles ne sont pas en « séjour régulier ». Sans les documents nécessaires pour résider légalement en Belgique, les autorités considèrent qu’ils et elles n’existent pas. Nous n’acceptons pas que les vies de dizaines de milliers de personnes qui font partie intégrante de notre société ne comptent pas.

Nous n’acceptons pas que, dans les circonstances exceptionnelles que nous vivons, elles soient sciemment oubliées, invisibilisées et méprisées.
Nous n’acceptons pas qu’elles soient balayées, jetées aux marges de la société : sans papiers, sans droits, sans voix, sans toit, sans…
Cela fait plus de vingt ans que nous revendiquons des solutions structurelles pour les personnes sans papiers. Nous ne sommes pas las, nous sommes en colère. Légitimement en colère. Nous avons honte des politiques migratoires déshumanisantes menées par nos autorités qui répondent aux interpellations et propositions que nous leur faisons par le dédain et le silence.

Nous soutenons l’appel lancé par la Coordination des sans-papiers de Belgique à un rassemblement pour la régularisation ce samedi 20 juin à 14h, place du Luxembourg à Bruxelles.

Signataires :

CIRÉ
MOC
CSC Bruxelles
Coordination des sans-papiers de Belgique
Collectif des Afghans sans papiers
La Voix des sans-papiers de Verviers
Collectif Verviétois de Soutien aux Sans-papiers
Sans papiers TV
Plateforme Citoyenne de soutien aux réfugiés – BxlRefugees
Amitié sans frontières/Vriendschap zonder grenzen
House of compassion/Béguinage
Groupe Montois de Soutien aux Sans-papiers
L’école des solidarités
Collectif Liégeois de soutien aux sans-papiers
Le Monde des possibles Asbl
Espace 28
JOC Verviers
Equipes populaires Verviers
La Belle Diversité