Réforme de la santé, précarité organisée !

7 avril 2017

A l’occasion de la journée européenne contre la marchandisation des soins de santé, tôt ce matin, des membres du Comité de Résistances Sociales (CRS) ont déployé des banderoles sur différents ponts de la petite ceinture de Bruxelles.
Nous dénoncer les restrictions budgétaires de 900 millions d’euros décidées par le gouvernement dans les soins de santé : diminution du remboursement de certains médicaments, gel des financements des maisons médicales, indexation partielle des honoraires médicaux, hyper-flexibilité pour le personnel, privatisation de certains services, détricotage de la sécurité sociale…
Cela signifie que les patients payeront plus cher, attendront plus longtemps, seront moins bien soignés… et pour les soignants, augmentation des cadences et pertes d’emploi !
Ces mesures rentrent dans une politique plus large d’austérité où les gouvernements belges et européens visent à faire payer la crise aux travailleu.se.r.s, alors que la sécurité sociale souffre d’un manque de recettes dû aux cadeaux offerts au patronat.
Nous appellons les travailleu.se.r.s à refuser cet appauvrissement généralisé et à lutter contre toutes ces mesures.
http://www.reseau-sante-europe.net/?lang=fr

Facebook
Twitter
Email
Print
WhatsApp

LIRE PLUS

“La logistique est le nouveau monde ouvrier”, Rencontre avec David

La rencontre avec David a marqué un double intérêt pour nous tant du point de vue du contenu que de la méthode.
Ce qui se passe à Liège avec la volonté de résister à l’implantation d’une plateforme logistique comme Alibaba peut paraître à priori antagonique et contradictoire avec l’idée de défendre des ouvriers et des luttes ouvrières.
Mais que se passe-t-il à partir du moment où l’on pense l’écologie comme une position de classe ? N’est-ce pas d’ailleurs ce qu’a réussi à faire un mouvement comme les Gilets jaunes ?
La question sociale ne peut non seulement pas être évacuée mais les ouvriers, eux-mêmes, peuvent être un vecteur du changement écologique. Concrètement, cela reste très difficile, mais il faut enclencher des stratégies à long terme qui permettent de lever les contradictions.