Stand Up Against Fascism

5 septembre 2019

L’extrême droite ne s’arrête pas en silence : Stand Up contre le fascisme !

Depuis les élections du 26 mai, l’extrême droite se sent pousser des ailes. Malgré ses meilleurs efforts d’apparaitre convenable et fréquentable, les évènements du Pukkelpop, les tweets racistes, sexistes et homophobes et les agressions en tout genre ont explosé. C’est dans ce contexte que les fascistes organisent une manifestation le 15 septembre Place d’Espagne.

Cette situation ne vient pas de nulle part. La N-VA a continué ce que Jambon et Francken ont commencé, en menant des longues discussions avec le Vlaams Belang, ils normalisent la présence de la haine et de la division. Derrière la N-VA, il y a le Belang et derrière le Belang, il y a les skinheads de Blood and Honour, les néo-nazis et autres hooligans qui sont venus tout casser à Bruxelles le 16 décembre dernier.

Alors que la N-VA et le Belang capturent la Flandre dans un débat identitaire raciste et clivant, on oublie le bilan désastreux du gouvernement précédent. De plus en plus de gens galèrent à nouer les deux bouts même quand ils ont du travail, la sécurité sociale et les budgets publics ont été mis en déficit, et la pression sur les pensionnés, les malades et les chômeurs est à son maximum.

Nous, syndicalistes, militant.e.s et associations, savons que c’est par la solidarité que l’on construit les luttes qui permettront des vies et des revenus décents à tous. La sécurité est d’abord sociale. Solidarité avec toutes les victimes de racisme, de sexisme et d’homophobie. Solidarité avec les blouses blanches, les gilets jaunes, rouges et verts. Solidarité dans les entreprises, les écoles, les quartiers face à l’extrême droite, son racisme, sa violence et ses mensonges.

C’est pour ça que nous, la Coalition STAND-UP, appelons à une contre-manifestation le 15/09 à 13h Place du Congrès.

Facebook
Twitter
Email
Print
WhatsApp

LIRE PLUS

“La logistique est le nouveau monde ouvrier”, Rencontre avec David

La rencontre avec David a marqué un double intérêt pour nous tant du point de vue du contenu que de la méthode.
Ce qui se passe à Liège avec la volonté de résister à l’implantation d’une plateforme logistique comme Alibaba peut paraître à priori antagonique et contradictoire avec l’idée de défendre des ouvriers et des luttes ouvrières.
Mais que se passe-t-il à partir du moment où l’on pense l’écologie comme une position de classe ? N’est-ce pas d’ailleurs ce qu’a réussi à faire un mouvement comme les Gilets jaunes ?
La question sociale ne peut non seulement pas être évacuée mais les ouvriers, eux-mêmes, peuvent être un vecteur du changement écologique. Concrètement, cela reste très difficile, mais il faut enclencher des stratégies à long terme qui permettent de lever les contradictions.